FR - NL - UK  


VILLAGES, ENTITÉS ET LIEUX

Quarreux


«
C'est Quarreux légendaire au rythme des rochers
Où cherche à naviguer un mythique nocher.
»

Lambert Radoux

En creusant son lit, l'Amblève a érodé le schiste friable et laissé intacts les blocs de quartzite.
Une légende de Marcellin la Garde raconte qu'en échange de son âme, Hubert Chefneux, meunier du Fond de Quarreux, obtint du diable le beau moulin à vent dont il rêvait.
Mais soucieuse de sauver cette âme, l'épouse du meunier veillait.
Elle se cacha dans le moulin, serrant dans ses mains une médaille de Notre-Dame de Dieupart.
Les roues du moulin refusèrent de tourner, et, fou de colère, Satan fit abattre le moulin dont les blocs colossaux dévalèrent la montagne jusqu'au lit de l'Amblève.
Ce serait là l'origine de ces masses de pierre extrêmement dure, qui parsèment la rivière, indifférentes à l'action séculaire des eaux.
Une jolie promenade aménagée sur la berge est propice à l'imagination et à la rêverie!

Peut-être trouverez-vous le " Pas de St-Remacle " dont la jolie légende raconte que St-Remacle, faisant à pied la route de St-Roch à Stavelot,
en passant par Quarreux et Ville au Bois, s'assit sur un rocher car ses pieds le faisaient souffrir et il était fatigué. Au centre de cette énorme pierre, un creux rempli d'eau s'offrait à lui.
Il y prit un bain de pieds et, miraculeusement guéri, put reprendre sa route. Depuis ce jour, même en période de sécheresse, l'eau stagne toujours dans ce trou appelé depuis lors " Pas de St-Remacle ".
Si cela peut vous être utile, promeneurs, arrêtez-vous, imitez St-Remacle et, peut-être ... deviendrez-vous champion de course à pied !
Dans ses creux ravissants, la colline boisée en face, met à l'abri de tout regard curieux le joli petit village de Quarreux.
Non loin de là, sur la rive droite du tortueux et sauvage ruisseau de la Chefna, deux puits de mine y sont encore visibles. Pas n'importe quelle mine, car il s'agit d'une mine d'or. Les puits sont de forme circulaire creusés dans la paroi rocheuse et 2.000 tonnes de pierres en ont été extraites formant des excavations de 600 m3. Vers 1802, quelques paysans d'alentour s'associent pour exploiter la mine. Ils abandonnent.
Dans les " Promenades Historiques ", le Docteur Bovy signale que vers 1832, un des propriétaires de la mine était devenu presque millionnaire en francs or.
L'exploitation se serait poursuivie jusqu'à la fin du 19e siècle. La teneur en or était de 0,40 gr d'or par tonne.

Promenade à partir des Fonds de Quarreux:

- Notice légale -

© 2008 - Administration Communale d'Aywaille

[ Plan du site ] [ Haut de page ]